Forvia lance la production de masse de réservoirs à hydrogène

réservoirs à hydrogène Forvia

Forvia lance la production de masse de réservoirs à hydrogène

L’équipementier automobile a inauguré aujourd’hui sa plateforme industrielle d’Allenjoie (Doubs), dédiée à la mobilité du futur. A l’intérieur de ce complexe, le site Clean Mobility est la première usine de production en masse de réservoirs d’hydrogène pour les applications de mobilité en Europe.

Une semaine après le forum Hydrogen Business for Climate, retour à Belfort. Forvia a procédé aujourd’hui à l’inauguration de sa plateforme d’Allenjoie, à une quinzaine de km de la cité au lion, en présence de nombreux invités* dont la Présidente de la région Bourgogne-Franche Comté, Marie-Guite Dufay** ; du préfet de région Franck Robine ; et de Bruno Bonnell, Secrétaire Général pour l’Investissement dans le cadre de France 2030. Cette cérémonie intervient deux semaines après la pose de la première pierre de l’usine de Compiègne (Oise) de Plastic Omnium, et qui est son plus grand site de production de réservoirs d’hydrogène.

Diviser par 5 les coûts de production

Dans le cas de Forvia, la production a démarré en fait en début d’année. Le groupe aime à rappeler qu’il a livré 10 000 réservoirs en 2022. Il produit déjà en Europe, en Chine et en Corée, et prochainement en Amérique du Nord. La mise en route du site d’Allenjoie constitue une étape-clé dans la stratégie de Forvia, qui se fixe une capacité de production de 100 000 réservoirs par an d’ici 2030. L’objectif est aussi de réduire par 5 les coûts de production d’ici deux ans.

Ce site répond aux normes environnementales les plus strictes. Il est le premier en France à obtenir la certification BREEAM (Building Research Establishment Environmental Assessment Method) avec la mention Excellent.

Il est à noter que l’équipementier automobile propose des programmes de formation et de reconversion pour accompagner les collaborateurs de l’usine d’Allenjoie et du centre de R&D de Bavans (où est situé le centre de recherche mondial sur les réservoirs d’hydrogène), qui peuvent ainsi passer des métiers liés à l’échappement vers ceux du stockage d’hydrogène. Forvia s’est en effet doté d’une académie, la H2 School.

*Dont Hoang Bui, Coordonnateur des stratégies nationales « hydrogène décarboné » et « décarbonation de l’industrie » au secrétariat général pour l’investissement, le député européen Christophe Grudler, des élus locaux, ainsi que des représentants de la PFA (Plateforme de la Filière Automobile), de Hyvia, Symbio, ou encore GCK
**Nous avions d’ailleurs interviewé Marie-Guite Dufay lors du Forum. Vous pouvez voir son interview ici.

Vous voulez en savoir plus sur Forvia et les réservoirs à hydrogène ? Alors nos 2 derniers articles sur ces sujets devraient vous intéresser. Vous pouvez lire notre dernier article sur Forvia ici et sur les réservoirs à hydrogène .

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

MasterClass H2 Toulouse