Gaussin va faire des véhicules H2 en Arabie Saoudite

L’industriel de Haute-Saône, spécialiste de la logistique, a signé un accord avec Aramco, le pétrolier d’Arabie Saoudite. Dans le cadre de leur collaboration, une usine sera construite pour y fabriquer sur place des véhicules à hydrogène.

Les deux sociétés ont également convenu que le nouveau centre d’innovation avancée d’Aramco (LAB7) sera étroitement impliqué dans le développement des véhicules à hydrogène de Gaussin et dans le développement d’un camion de course à hydrogène télécommandé/autonome. LAB7 vise à intégrer les matériaux composites développés par le pétrolier dans la gamme de produits existants de l’industriel français afin de réduire le poids, la consommation d’énergie et le coût de ces véhicules.

Aramco parrainera également le premier camion de course à hydrogène au monde, développé par Gaussin, qui participera au rallye Dakar en janvier 2022 en Arabie saoudite.

A noter que Christophe Gaussin, PDG de Gaussin, a été personnellement invité à faire partie de la délégation de chefs d’entreprise français qui accompagnait le Président de la République, Emmanuel Macron, dans le cadre de sa visite d’Etat du 2 au 4 décembre au Qatar, aux Emirats Arabes Unis et en Arabie Saoudite. La délégation patronale comprenait aussi des groupes tels que Airbus, Ardian, Egis, Air Liquide, Engie, GL Events, HSBC et EDF.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

Laisser un commentaire

H2Today / Seiya Consulting