GCK va développer le moteur à hydrogène

Avec le rachat de Solution F, le groupe devient un motoriste et va pouvoir notamment développer la combustion de l’hydrogène en compétition.

On connaît GCK pour ses activités de retrofit (électrique et hydrogène) et son engagement au Dakar avec un buggy (que Philippe Croizon pilotera en 2024). Le groupe annonce aujourd’hui la reprise de Solution F, l’une des références en France de l’ingénierie automobile de compétition et de série. Fondée en 1985, et basée à Venelles à côté d’Aix-en-Provence (Région Sud), elle s’est spécialisée dans l’hybridation.

Tout en conservant le sport automobile et l’aéronautique comme domaines d’application principaux, GCK va repositionner Solution F, notamment autour du développement et de la fabrication de moteurs à combustion hydrogène neufs, mais aussi du retrofit (de moteurs thermiques vers l’hydrogène). L’objectif est de lancer une nouvelle génération de moteurs à combustion hydrogène sur le site de Venelles. Pour mener à bien ce projet, le recrutement d’une dizaine de collaborateurs a été lancé.

La maitrise de la pile à combustible, combinée au développement du moteur à combustion hydrogène, permettra à GCK d’offrir de nombreuses solutions à ses clients et de renforcer son offre dans les domaines du sport automobile, de l’off-road et du nautisme.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting