Geely développe le méthanol vert pour les utilitaires

Geely développe le méthanol vert pour les utilitaires
Geely développe le méthanol vert pour les utilitaires

À travers sa marque Farizon Auto, le constructeur chinois veut développer un écosystème autour du méthanol dans la ville de Handan, (province du Hebei).

La division utilitaires du groupe Geely est la première à explorer la voie du méthanol. Et elle ne se contente pas de concevoir des camions adaptés à cet usage dérivé de la molécule d’hydrogène. Farizon Auto s’implique dans l’ensemble du processus, de la production à la distribution. C’est à ce titre qu’il a signé un accord de coopération stratégique avec le gouvernement populaire municipal de Handan, le gouvernement populaire du comté de Cí Xiàn et Windey Energy Technology Group et China Merchants Taipingwan.

L’objectif est de mettre en place un site de production de méthanol vert, d’une capacité d’un million de tonnes. À partir d’énergies renouvelables (éolien, solaire), générant de l’hydrogène et in fine du méthanol, les partenaires vont pouvoir créer les conditions d’un réseau permettant d’alimenter des véhicules zéro émission, sur route comme dans les ports.

La ville de Handan entend, grâce à ce projet, se positionner comme une vitrine de la ville verte et de l’économie circulaire.

(Source : Gasgoo Auto)

Vous voulez en savoir plus sur Geely, le méthanol et les utilitaires ? Alors nos derniers articles sur ces sujets devraient vous intéresser. Vous pouvez lire notre dernier article sur Geely ici, sur le méthanol ici et sur les utilitaires .

Vous utilisez LinkedIn et vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Alors notre newsletter LinkedIn hebdomadaire devrait vous intéresser. Vous pouvez vous y abonner ici

Partagez si vous avez aimé

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

Seiya recrute