General Motors se lance dans le groupe électrogène

Le géant de l’automobile multiplie les débouchés pour sa technologie de pile à combustible Hydrotec. Il se lance à présent dans les groupes électrogènes, d’une capacité de 60 à 600 kW.

Et un acteur de plus dans ce domaine. Alors que Toyota (via EODev) et Hyundai (pour une application en championnat e-TCR) proposent déjà des groupes électrogènes avec une pile à combustible, sans oublier des français comme H2SYS et Powidian, c’est au tour de GM se lance dans ce business. Le géant de Detroit y voit une opportunité pour sa technologie Hydrotec. L’hydrogène permet en effet de proposer de recharger des véhicules électriques, même quand il n’y a pas de raccordement au réseau. General Motors entend donc proposer son Mobile Power Generator (MPG)c pour des besoins ponctuels. Le générateur est installé sur une remorque.

Une version plus conséquente (Empower) permet d’assurer de la recharge rapide dans les stations-service sans avoir, là non plus, à tirer sur le réseau électrique. Equipé de 8 PAC, ce système permet de charger simultanément 4 VE à 150 kW.

Et un autre produit sur palette permet de proposer du courant électrique pour des applications militaires ou afin de répondre à des missions temporaires sans rejeter d’émissions.

Des premières applications sont prévues en milieu d’année, auprès de l’armée américaine et de la mission de développement économique du Michigan.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting