L’hydrogène en pole au Mans

Sur le circuit des 24 Heures, en piste ou dans le célèbre village de l’enceinte sportive, redevenue cette année accessible aux dizaines de milliers de spectateurs, l’hydrogène sera vraiment la vedette de l’édition 2022.

Cette semaine, du 7 au 12 juin, chaque jour fera l’objet d’une actualité hydrogène, pour les compétiteurs, les fans d’innovation ou les jeunes générations.

Ainsi, ce mardi marque l’ouverture de l’espace ACO H2 mobilité zéro émission. Sur cet espace, matérialisé par deux bulles géantes, on verra s’afficher un programme d’informations, des contenus ludiques, ainsi que la présentation des partenaires. Au centre, il y aura bien sur la LMPH2G, premier prototype électrique hydrogène laboratoire de MissionH24. Des visites d’établissements scolaires sont prévues sur cette structure installée, dans l’allée des boutiques, dans le village. L’espace sera en place du mardi au dimanche (mercredi, jeudi, 11 h à minuit, vendredi de 10 à 20 heures, samedi de 10 à minuit et dimanche 10 à 16 heures).

Mercredi, l’ACO participe au Symposium H2 organisé par la ville du Mans, avec laquelle l’ACO contribue à de nombreux projets hydrogène. La station de remplissage, située à l’aérodrome, et qui alimente une ligne de bus, en est un exemple. Parmi les tables rondes, l’une est consacrée aux sports mécaniques et dévoilera les avancées permises par la compétition en mode hydrogène.

En piste, ce même mercredi, la H24 réalisera un test de haute vitesse à 13h30. Et l’agenda est bien rempli puisque la voiture, qui a bouclé à Imola sa première course en catégorie voiture innovante, participe à Road to le mans, avec deux manches de 55 minutes, disputées jeudi et samedi. La H24 ravitaillera à la station mobile H2 réalisée par TotalEnergies, et installée en bas de la voie des stands des 24 heures. C’est d’ailleurs une première au Mans ! Un prototype électrique hydrogène évoluera en course sur les mythiques 13 kilomètres, et une station de ravitaillement H2 lui sera dédiée dans la voie des stands.

Ce mercredi, décidément bien chargé, sera marqué également par la présence de la représentation de la commission européenne en France. Dans l’espace ACO H2 mobilité zéro émission, l’institution européenne expliquera son plan d’actions pour une indépendance énergétique de l’Europe, une union de l’énergie.

Jeudi, la H24 s’alignera pour son premier départ au Mans en course, pour la première épreuve de Road To Le Mans. Engagée en voiture innovante, elle aura de nombreuses et précieuses informations à collecter vis à vis des machines à moteur thermique classique.

Vendredi, Victorien Erussard, le capitaine d’Energy Observer (grand témoin de l’édition 2021 du symposium H2), profitera de sa venue au Mans pour partager son expérience de la mobilité hydrogène en mer avec Bernard Niclot, responsable innovation de MissionH24. Ce sera à suivre à partir de 15h15 au stand ACO H2 mobilité zéro émission.

Et puis samedi, à 15h42, la H24, qui aura pris part le matin même à Road To Le Mans, se positionnera devant les 62 concurrents de cette 90e édition de la célèbre épreuve. Elle s’élancera pour un tour d’honneur, avant le départ des 24 Heures du Mans 2022.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting