Lhyfe va produire de l’hydrogène vert dans les Vosges

Lhyfe hydrogène vert

Le producteur nantais Lhyfe a été retenu par la Communauté d’Agglomération d’Epinal pour la mise en place d’une filière hydrogène vert à partir de fin 2027.

Ce nouveau site en France fait suite à une consultation pilotée par l’association de développement territorial Vosj’innove*.

L’ambition est de construire un site de production d’hydrogène vert et renouvelable afin de permettre aux industriels (verrerie, aciérie, métallurgie, chimie, pharmacie, agroalimentaire) et aux acteurs de la mobilité (camions, bennes à ordures ménagères, bus…) de décarboner les usages. Ce site, de plusieurs dizaines de MW de capacité installée, pourra répondre aux besoins locaux. Il pourra également satisfaire des usages transrégionaux et transfrontaliers.

A noter que l’usine permettra la création d’un cluster industriel de pointe dans les Vosges. Un atout supplémentaire pour une agglomération, tournée vers l’écologie industrielle et territoriale.

Lhyfe produit son hydrogène vert et renouvelable par électrolyse de l’eau, à travers des unités de production alimentées par des sources d’énergie renouvelable. L’entreprise dispose déjà d’un premier site à Bouin, en Vendée. Il est en service depuis le second semestre 2021, et 5 autres sites (France, Allemagne, Suède) sont actuellement en phase de construction. 

*une association de chefs d’entreprises qui se mobilisent bénévolement pour accompagner le développement économique de leur territoire.

Vous voulez en savoir plus sur les projets de production d’hydrogène vert de Lhyfe ? Nos 2 derniers articles sur le sujet devraient donc vous intéresser. Vous pouvez les lire ici et .

Partagez si vous avez aimé

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

Seiya recrute