Hype accélère sur les stations à hydrogène

Hype stations hydrogène

L’exploitant de taxis à hydrogène, Hype, vient d’annoncer l’arrivée d’une première station au Mans. Il en a profité pour préciser son calendrier de stations hydrogène pour la France et l’Europe.

Pionner de la mobilité hydrogène avec ses taxis, l’entreprise va déployer une première station au Mans, en partenariat avec la métropole. Elle ouvrira en juin. Cette station double pression (350 et 700 bars) et d’une capacité de distribution de 200 kg par jour, est fournie par HRS et alimentée dans un premier temps par de l’hydrogène vert produit par Lhyfe. Elle sera accessible à tous les usages et implantée sur un terrain appartenant à Le Mans Métropole, à proximité du site Actisud.

Hype, le Mans Métropole, Cénovia et l’Automobile Club de l’Ouest ont annoncé dans la foulée la signature d’un protocole d’accord visant à créer une coentreprise afin de construire une 2 ème station de distribution d’hydrogène. L’opérateur de taxi déploiera en outre une 3 ème station dans la région d’ici fin 2025. Le Mans Métropole se place ainsi à l’avant-garde du développement des mobilités hydrogène avec notamment la mise en service de 10 bus et 6 bennes à ordures ménagères d’ici début 2025.

A cette occasion, Mathieu Gardies, le PDG, a évoqué ses projets de déploiement. D’ici 2025, Hype souhaite ouvrir 26 nouvelles stations en Île de France uniquement et 18 autres dans plusieurs grandes villes françaises et européennes, (Bordeaux, Le Mans, Bruxelles, Lisbonne, Porto, Madrid et Barcelone). Soit, un total de 44 stations !

La sélection des 8 autres villes qui permettront à Hype d’atteindre son objectif de déploiement de sa plateforme dans 15 nouvelles métropoles d’ici fin 2025 est en cours.

Vous voulez en savoir plus sur Hype ? Vous pouvez lire nos 2 derniers articles publiés sur le groupe ici et ici.

Partagez si vous avez aimé

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

Seiya recrute