Hyundai et Kia font évoluer la membrane PEM de leur pile à combustible

hyundai membrane PEM PAC
Hyundai et Kia font évoluer la membrane PEM de leur PAC

Alors que le groupe coréen doit prendre la parole ce jour à Las Vegas, à la veille du CES pour évoquer sa vision de l’hydrogène, un partenariat est annoncé avec un industriel américain sur les membranes.

Il s’agit de W.L. Gore & Associates, une société spécialisée dans l’innovation autour des matériaux. Pour info, on lui doit le fameux vêtement Gore-Tex. La firme du Delaware collabore depuis déjà 15 ans avec Hyundai-Kia. L’accord signé en Corée du Sud « ouvre un nouveau chapitre ». L’objectif est en effet de développer une membrane PEM de nouvelle génération pour une pile à combustible (PAC) destinée aux véhicules utilitaires.

Comme le rappellent les deux parties, à travers un communiqué, la membrane à échange de protons joue un rôle crucial dans la performance et durabilité d’une pile à combustible. Et ce sont deux critères essentiels dans le cadre de la stratégie de Hyundai, qui cible désormais plus la mobilité lourde. Sans renoncer à l’automobile, le géant coréen souhaite adresser également les véhicules commerciaux (utilitaires, camions), mais également les bateaux, l’aérospatiale et les groupes électrogènes.

« Nous allons acquérir une technologie avancée de pile à combustible et dominer le marché », estime Chang Hwan Kim, en charge du développement des batteries et des piles à combustible chez Hyundai-Kia.

Vous voulez en savoir plus sur Hyundai ? Alors nos derniers articles sur le groupe coréen devraient vous intéresser. Vous pouvez accéder à tous nos articles écrits sur Hyundai ici.

Vous utilisez LinkedIn et vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Alors notre newsletter LinkedIn hebdomadaire devrait vous intéresser. Vous pouvez vous y abonner ici

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

Advert here 2