Hyundai passe devant Toyota en immats H2

C’est une information que révèle le journal Les Echos, en citant les données du cabinet Jato Dynamics. Ainsi donc, Hyundai a dépassé Toyota l’an dernier sur le marché mondial des voitures à hydrogène. Le constructeur coréen a livré 4 483 exemplaires du Nexo, lancé en 2018, tandis que son rival japonais a écoulé 2 336 Mirai. La performance est d’autant plus exceptionnelle que la première année Hyundai n’avait vendu que 824 Nexo.

Mais, il y a une explication. Les incitations du gouvernement coréen à l’achat d’une voiture à hydrogène ont permis de diviser par deux le prix de vente de ce SUV par rapport au prix catalogue. Et la demande a été forte sur le marché intérieur.

Jusqu’à présent, Toyota était le leader de la voiture à hydrogène avec sa Mirai. Alors que la seconde génération arrive en fin d’année, les ventes annuelles oscillent entre 2 000 et 2 700 unités depuis son lancement en 2015. Pour sa part, Hyundai affiche de très fortes ambitions. Le groupe a notamment pour ambition d’occuper la troisième place sur le marché mondial des véhicules électriques et à pile à combustible en 2025. Il compte vendre cette année-là 670 000 véhicules zéro émission, dont 110 000 modèles à hydrogène. L’objectif est d’électrifier un maximum de véhicules d’ici 2030 dans les marchés matures (Corée, Chine, Etats-Unis, Europe) et de les étendre en 2035 à des pays émergents comme l’Inde et le Brésil.

 

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting