Ad-Venta : un pionnier du stockage de l’hydrogène

Ad-Venta Jean-Luc Mussot

Ad-Venta, PME de la Drôme, a un positionnement bien particulier : elle se place entre la partie stockage hydrogène et la partie utilisation de l’hydrogène. Réguler les débits et les pressions, c’est son boulot : sur les vélos, les voitures et même les avions. Voir l’interview ici.

Ad-Venta fait partie de ces artisans de l’hydrogène qui ont connu les débuts des applications dans la mobilité et qui ont un savoir-faire précieux. Et Jean-Luc Mussot a collaboré avec des entreprises comme Pragma et Symbio. Il fournit aux industriels des produits à haute technicité (tête de réservoir, détendeur, dispositif d’optimisation de la consommation d’hydrogène, de régulation et de protection des piles et membranes). Membre du pôle de compétitivité TENERRDIS, Ad-Venta est par ailleurs impliqué, soit en tant que partenaire direct ou en tant que sous-traitant, dans de nombreux projets de recherche.

Dernièrement, c’est pour Airbus que cet acteur a travaillé. Ad-Venta bénéficie en effet d’un banc de test qui a permis de qualifier tout l’équipement au sol pour le projet Airbus UpNext. Et l’entreprise a fourni par ailleurs une valve sur le réservoir qui contient de l’hydrogène stocké à 700 bars.

Retrouvez tous ces détails dans l’interview en vidéo ici.

Vous utilisez LinkedIn et vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Alors notre newsletter LinkedIn hebdomadaire devrait vous intéresser. Vous pouvez vous y abonner ici

Partagez si vous avez aimé

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

Seiya recrute