La Chine passe aux pipelines H2

Alors que les projets se multiplient en Europe, les infrastructures de transport de l’hydrogène se développent également en Chine.

Selon le bulletin China Hydrogen, 1 000 km de pipelines H2 seraient en construction dans ce pays. Il y a notamment un tuyau de 500 km en Mongolie intérieure, entre Wuhai et Huhehot qui va entrer en service à la fin de l’année. Ce sera le plus long du genre. Un autre pipeline de 400 km, reliant la Mongolie à Pékin, est en cours.

Ces infrastructures permettent de réduire le coût par rapport à un transport par rail ou par camion. Un moyen de rendre l’hydrogène plus compétitif, tout en délivrant de grandes quantités.

Le tout premier pipe dédié H2 a été lancé l’an dernier par PetroChina. Il mesurait 6 km. Les projets mentionnés ci-dessus sont bien plus ambitieux.

Pour en apprendre plus sur l’hydrogène en Chine, vous pouvez consulter nos deux derniers articles sur le sujet ici et ici

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

carte interactive monde