La Corée du Sud accélère sur l’hydrogène, Air Liquide aussi

Si le Japon a été l’un des premiers à montrer la voie, le pays ne va pas tarder à se faire dépasser par la Corée. Avec une stratégie ambitieuse et un soutien politique fort, mis en œuvre à travers le plan « Hydrogen Economy Roadmap », le pays du matin calme met les bouchées doubles dans l’hydrogène. Un dynamisme dont entend profiter Air Liquide. Le groupe français se dit prêt à investir dans l’ensemble de la chaîne logistique, de la production au stockage en passant par la distribution et le développement d’applications pour les utilisateurs finaux.

En ce qui concerne la partie amont, Air Liquide a récemment signé un accord avec SK E&S, un acteur mondial d’énergie et de solutions propres, pour fournir la plus grande usine de liquéfaction d’hydrogène au monde. Le site aura une capacité de 90 tonnes d’hydrogène liquide par jour pour répondre aux besoins du marché de la mobilité. Air Liquide et LOTTE Chemical ont également signé un protocole d’accord pour co-investir dans de nouveaux centres de distribution d’hydrogène à haute pression et dans des stations hydrogène. Le groupe a en outre signé un protocole d’accord avec la ville de Yeosu et la province du Jeolla du Sud pour étudier d’autres projets d’investissement, comme la construction d’une usine de liquéfaction d’hydrogène. Ces nouveaux projets vont venir enrichir un parc existant de quatre usines de production.

En aval, Air Liquide, qui a déjà 8 stations de recharge hydrogène en Corée du Sud, va mettre en service prochainement de nouvelles stations. Il faut dire que l’année dernière, le nombre de véhicules à pile à combustible a plus que doublé : on en dénombre aujourd’hui 15 200. La filiale locale est impliquée dans deux consortiums coréens sur la mobilité hydrogène, HyNet et KOHYGEN, respectivement dédiés au déploiement de stations hydrogène pour les véhicules utilitaires légers et pour les poids lourds.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting