La SNCF confirme son intérêt pour le train à hydrogène

Par la voix de son PDG Guillaume Pepy, qui était l’invité le 16 novembre de RTL, on a appris que la SNCF allait investir pour sortir du diesel d’ici 2035. Le patron de l’opérateur ferroviaire a rappelé que les transports représentaient 29 % des émissions de gaz à effet de serre et que 25 % des trains roulaient au diesel.

La SNCF va donc investir sur le train à hydrogène. « On va, dès le début de l’année prochaine, arrêter le fonctionnement du train puis passer commande à l’été de prototypes à l’été, ce sera probablement des prototypes Alstom, on aura des prototypes en France début 2022 », a dit Guillaume Pépy. « Pour mettre cette technologie sur le train, il y a pleins de problèmes à résoudre, où va-t-on mettre les stations-services, les règles de sécurité (…) on va s’y engager à fond parce que c’est une vraie solution », a-t-il ajouté.

 

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting