Le train à hydrogène d’Alstom primé

Le groupe français a été distingué par l’un des Trophées de l’Avenir d’Europe 1. Dans la catégorie Mobilité, Alstom a été primé pour le Coradia iLint. Il s’agit de ce train à hydrogène qui est actuellement en phase de tests en Allemagne, et qui devrait pouvoir transporter les premiers passagers au deuxième semestre 2018 en Basse-Saxe. Le Land a passé commande de 14 exemplaires.

« Nous croyons fortement au train à hydrogène, qui peut constituer une alternative au Diesel sur les réseaux européens », a commenté Thierry Best, le PDG d’Alstom Transport.

Le train zéro émission a été conçu par les équipes d’Alstom en Allemagne, à Salzgitter, centre d’excellence pour les trains régionaux et en France, ainsi qu’à Tarbes, autre centre d’excellence consacré aux systèmes de traction. D’autres sites ont apporté leur contribution, comme Ornans (moteurs) Villeurbanne et Saint-Ouen.

Le Coradia iLint intéresse d’autres pays comme la Grande-Bretagne, la Belgique, les Pays-Bas ou les pays nordiques, dans lesquels la filière hydrogène est plus avancée qu’en France. Cependant, on commence aussi à s’y intéresser de ce côté du Rhin. Le rapport du Conseil d’Orientation des Infrastructures recommande justement d’expérimenter le train à hydrogène sur les lignes non électrifiées.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting