Les voitures à hydrogène doivent monter le son

C’est une évidence que répètent les acteurs de la filière, une voiture à hydrogène est aussi (et avant tout) une voiture électrique. Elle est donc concernée elle aussi par une obligation qui s’applique depuis le 1er juillet en Europe sur les nouveaux modèles. Les véhicules électriques doivent en effet intégrer ce qu’on appelle l’AVAS (Acoustic Vehicle Alerting System), un système qui génère du son pour alerter les piétons. L’absence de bruit surprend en effet ces usagers qui ne les entendent pas arriver.

La législation impose donc aux constructeurs de produire un son entre 0 et 20 km/h. Au-dessus, on considère que le bruit des pneus sur la route devient alors suffisant pour signaler la présence de ces véhicules.

Concrètement, cela signifie que les futurs véhicules à hydrogène seront dotés d’un tel système. Pour les véhicules à batterie comme avec pile à combustible, les industriels font appel actuellement à des experts audio pour développer ce nouvel élément de signature sonore.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting