L’hydrogène une fois de plus dans la course au e-rallye de Monte-Carlo

Cet après-midi, le départ sera donné à Nevers du 3e eRallye de Monte-Carlo. Véritable compétition routière, réservée aux véhicules 100 % électriques, sans utilisation de prolongateur, l’affiche 2018 va aligner 40 véhicules, dont 7 seront à hydrogène, Toyota France – victorieux en 2016 – a décidé d’engager trois équipages avec 6 Mirai. Il y aura également une Hyundai ix35 FC. Ces voitures avec pile à combustible devront affronter des modèles comme la Renault ZOE, la Nissan Leaf, la BMW I3, la Jaguar I-Pace, la Kia Soul, les Tesla S et X, la VW e-Golf, ou bien encore l’Opel Ampera-e.

L’Automobile Club de Monaco a tracé un parcours composé d’épreuves mythiques qui ont fait les grandes heures de ses ainés (Rallyes Monte-Carlo WRC et Historique).

A noter que ce 3e opus de l’eRallye Monte-Carlo compte cette année pour la 9e et avant-dernière manche de la Coupe eRallye de Régularité du Championnat Electrique et Nouvelle Energie de la Fédération Internationale de l’Automobile (FIA).

 

 

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

Share on twitter
Share on linkedin

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting