Lhyfe inaugure une plateforme d’hydrogène off shore

La société a inauguré à Saint-Nazaire le premier site pilote de production d’hydrogène renouvelable offshore au monde.

« Jusqu’ici, personne n’a jamais produit d’hydrogène en mer », avance la société. A travers un site pilote, d’abord à quai, Lhyfe va produire les premiers kilogrammes d’hydrogène vert renouvelable. A l’issue de la phase de tests à quai, la plateforme Sealhyfe rejoindra une zone d’essais au large du Croisic, à environ 20 km des côtes. Le dispositif y sera alors alimenté en électricité par l’éolienne flottante installée en 2018 sur le site d’essais en mer, un dispositif pionnier et encore unique en France.

La plateforme Sealhyfe devra relever plusieurs défis majeurs et inédits. Il faudra d’abord réaliser toutes les étapes de la production de l’hydrogène, en mer (convertir la tension électrique provenant de l’éolienne flottante, pomper l’eau de mer, la désaliniser et la purifier, avant de casser cette molécule d’eau via l’électrolyse). Bien évidemment, il faudra faire face aux contraintes de l’environnement marin (corrosion, variations de température, mouvements de balancier…).

Pour réaliser cette prouesse technologique, Lhyfe s’est appuyée sur les équipements du site d’essais en mer, le SEM-REV, opéré par Centrale Nantes.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting