Ligier impressionne en Allemagne avec sa GT à hydrogène

Ligier GT hydrogène

Ligier impressionne en Allemagne avec sa GT à hydrogène

En marge du salon IAA Mobility, qui se tenait la semaine dernière à Munich, Ligier Automotive a participé à un événement organisé par Bosch Engineering. L’occasion de faire rouler la JS2 R H2.

Tous les deux ans, Bosch Engineering organise l’événement Keep in Touch. Et cette année, les invités de cette manifestation ont pu faire un tour avec la voiture de course codéveloppée par Ligier Automotive et son partenaire allemand. Il s’agit de la voiture qui avait été présentée en juin dernier, dans le cadre du village hydrogène des 24 h du Mans. Hydrogen Today avait d’ailleurs réalisé une interview de Richard Tur, le COO (responsable des opérations) du constructeur.

La JS2 R H2 a pris la piste sur le circuit privé d’Audi à Ingolstadt. Et ces boucles d’essai ont impressionné, si l’on en croit justement Richard Tur. « Ceux qui sont montés à bord étaient surpris car ils ne faisaient pas la différence entre une voiture à essence et une voiture à hydrogène », nous a-t-il dit. Ce cadre de Ligier Automotive nous a également indiqué que l’auto avait déjà accumulé 3 000 km de roulage. Le message est donc que la technologie tient ses promesses.

Rappelons que la JS2 R H2 embarque un moteur à hydrogène de près de 600 chevaux.

On en saura un peu plus au moment de l’événement Le Mans Hydrogène. Richard Tur est en effet l’un des intervenants de ce symposium, qui a lieu les 26 et 27 septembre.

Vous voulez en savoir plus sur la GT à hydrogène de Ligier ? Alors notre dernier article sur le groupe devrait vous intéresser. Vous pouvez le lire ici.

Vous utilisez LinkedIn et vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène plus régulièrement ? Notre newsletter LinkedIn hebdomadaire devrait donc vous intéresser.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

carte interactive monde