Beeway by LMI : les VUL hydrogène faits au Mans

A l’occasion de Solutrans, LMI présente sa nouvelle gamme de véhicules décarbonés sous le nom Beeway.

LMI Beeway
Beeway by LMI : les VUL hydrogène faits au Mans

LMI (Leverage Mobility by Innovation), un acteur indépendant de l’automobile et engagé dans la transition verte, travaille depuis deux ans sur cette gamme de véhicules utilitaires décarbonés. Et ce, depuis son siège situé à Arnage, un spot mythique près du circuit du Mans.

L’objectif de ces véhicules, conçus pour accueillir aussi bien des batteries électriques que des moteurs à hydrogène, est de remplacer une flotte d’utilitaires diesel vieillissante en Europe estimée à 29 millions de véhicules et destinée à être remplacée dans les 10 années à venir. Ces VUL ont vocation à répondre à quasiment toutes les demandes de ce marché, constitué majoritairement de collectivités publiques, de flottes privées et de travailleurs indépendants.

Ainsi, la gamme Beeway de LMI propose 4 types de batteries électriques ainsi qu’une option hydrogène, plus puissante et plus autonome. Grâce à des systèmes de kits facilement interchangeables, il sera donc possible – et à moindre coût – de passer de l’électrique à l’hydrogène relativement facilement sur un même véhicule. Le kit hydrogène a été développé en collaboration avec PowiDian, l’autre société du groupe supportée par Xérys Invest.

Ces véhicules utilitaires légers pouvant avoir une charge utile allant jusqu’à 1,2 t et homologués pour rouler à 110 km/h auront, suivant les configurations, une autonomie pouvant aller de 155 à 430 km, permettant ainsi, notamment, de répondre de manière écologique aux livraisons dites “du dernier kilomètre”.

Merci à Jérôme Fauchet pour la photo.

Vous utilisez LinkedIn et vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Alors notre newsletter LinkedIn hebdomadaire devrait vous intéresser. Vous pouvez vous y abonner ici

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

2