McPhy inaugure sa gigafactory d’électrolyseurs à Belfort

McPhy gigafactory Belfort électrolyseurs
McPhy inaugure sa gigafactory d’électrolyseurs à Belfort

Devant un parterre très international d’invités, le groupe McPhy a procédé à l’inauguration de sa gigafactory d’électrolyseurs à Belfort. Un site essentiel pour préparer le passage à l’échelle et répondre aux demandes du marché.

C’est une belle usine, conçue pour favoriser le bien-être de ses salariés et qui répond, de plus, à des exigences environnementales élevées. Cet écrin a donc été inauguré ce jeudi matin, en présence de 300 personnes, dont les élus locaux (Damien Meslot, Président du Grand Belfort, et Marie-Guite Dufay, Présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté). Mais il n’y avait aucun représentant de l’Etat, devoir de réserve oblige en raison de l’agenda politique.

Ce projet emblématique pour la filière et la région BFC va se traduire par 450 emplois directs.

La volonté de passer à l’échelle

Alors que la demande se fait sentir pour des électrolyseurs de grande capacité, pour le moment hors de France, McPhy compte sur ce site pour passer à l’échelle. Dans le cadre de cette inauguration, l’entreprise a fait témoigner des partenaires, comme le groupe Larsen & Toubro en Inde (un marché à fort potentiel) et la division HMS du trader allemand Bergbau qui veut être l’un des premiers à utiliser le réseau allemand de pipelines dédiés à l’hydrogène. Pour se différencier sur un marché concurrentiel, McPhy mise sur la qualité, la fiabilité et la standardisation, qui va permettre de réduire les coûts. Il fait aussi valoir son savoir-faire pour augmenter la performance et la résilience de sa technologie alcaline.

La capacité de production sera de 1 GW par an à Belfort. Dès cette année, McPhy produira des électrolyseurs de 16 MW ave un EPU (Electrolyszer Process Unit) connecté à 16 stacks de 1 MW. Mais en 2025, grâce à une architecture modulable, le site proposera des électrolyseurs avec 4 stacks de 4 MW. Ces stacks XL, qui sont le coeur des électrolyseurs n’utilisent pas de métaux nobles, ni de PFAS.

Enfin, la gigafactory se veut éco responsable. 5 800 m2 de panneaux solaires seront installés, afin d’alimenter les électrolyseurs lors des tests. Et l’hydrogène servira à chauffer les bureaux.

Vous voulez en savoir plus sur McPhy ? Alors vous pouvez retrouver tous nos articles sur l’acteur ici.

Vous pouvez également vous abonner à notre newsletter LinkedIn hebdomadaire ici

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

BFC H2 VERT