McPhy : une usine en France en 2022

Lors de la présentation de ses résultats, la PME a indiqué qu’elle allait se doter d’une nouvelle usine en France, lui permettant dès 2022 d’accroître la capacité des stations hydrogène en passant de 20 stations à 100 stations par an. La société n’a pas précisé où serait localisé ce site de production.

Ce projet reflète la croissance de McPhy, dont le chiffre d’affaires a progressé sur l’exercice 2020 de +20 % pour atteindre 13,7 M€ contre 11,4 M€ en 2019. Près de 50 % des revenus sont générés par des solutions systèmes couplant à la fois des électrolyseurs et des stations.

Dernièrement, la PME a été sélectionnée dans le cadre du projet Hyport par ENGIE Solutions pour concevoir, réaliser et intégrer 1 MW d’électrolyse grande puissance et deux stations hydrogène à proximité immédiate des pistes de l’aéroport Toulouse Blagnac et d’axes routiers. Elle est aussi impliquée dans le projet ZEV (Zero Emission Valley) aux côtés d’Atawey et TSM-HRS, où elle a été choisie par la société de projet Hympulsion pour équiper le plus important projet de déploiement de mobilité hydrogène zéro-émission en France et l’un des plus ambitieux au niveau européen. On peut citer encore le projet AUXR_H2, où elle a été sélectionnée par Hynamics, filiale du groupe EDF spécialisée dans l’hydrogène, pour installer à Auxerre une chaîne complète d’hydrogène zéro-carbone destinée à alimenter une flotte de bus. Et puis, il y a le projet DMSE (Dijon Métropole Smart EnergHy), où McPhy a été sélectionné par Rougeot Energie pour équiper deux stations d’une capacité de 400 kg / jour, couplées à 1 MW d’électrolyse.

Au 31 décembre, le Groupe disposait d’un parc installé ou en cours d’installation d’électrolyseurs grande puissance de plus de 44 MW et de 35 stations hydrogène.

« L’année 2020 aura marqué un virage déterminant pour l’ensemble de la filière hydrogène », commente Laurent Carme, Directeur Général de McPhy. « Notre ambition est de devenir un grand leader européen de l’hydrogène », conclut-il.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting