ORECA à fond sur le moteur à hydrogène

Spécialiste de la compétition automobile, cet acteur travaille depuis Magny-Cours (Nièvre) sur le moteur à combustion, notamment dans le cadre du Dakar. Et il propose aussi ses moyens de test.

Dès la fin du premier trimestre, ORECA Magny-Cours pourra passer au banc des moteurs à hydrogène. L’entreprise a décidé d’adapter l’un de ses bancs de test afin de répondre aux demandes de constructeurs, de promoteurs ou d’équipes privées qui souhaiteraient éprouver la technologie. ORECA dispose d’une machine BORGHI d’une capacité de 800 CH et 1000 N.m. « Grâce à une synergie entre nos outils d’analyse de combustion de dernière génération, notre Bureau d’Études et nos partenaires de simulation combustion, toute l’équipe est enthousiaste à l’idée de développer les moteurs de demain », commente Vincent Garreau, Directeur de Projet sur le site de Magny-Cours.

Ce banc hydrogène servira aussi aux équipes d’ORECA Magny-Cours pour développer leurs projets. Par exemple, afin de répondre au programme « Dakar Future », le plan de transition énergétique lancé par le rallye-raid, l’entreprise travaille d’ores et déjà sur une future motorisation à technologie hydrogène qui pourra équiper les véhicules des concurrents du Dakar dès 2024. Convaincu par le potentiel de l’hydrogène en compétition, cet acteur majeur du sport auto est accompagné par le Pôle de compétitivité Véhicule du Futur, qui lui a récemment accordé sa labellisation officielle. Un cachet d’excellence qui permettra aux équipes de Magny-Cours de travailler dans des conditions optimales

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting