Une moto à l’hydrogène se prépare en Europe

moto hydrogène europe
Une moto à l’hydrogène se prépare en Europe

Un consortium germano-tchèque associant des industriels et des organismes de recherche développe une moto avec une pile à combustible. Un projet qui doit déboucher d’ici la fin 2025.

« Hydrocycle : une moto pour l’âge de l’hydrogène ». Comme l’explique le site de l’institut Fraunhofer, qui est lui-même impliqué au niveau de l’intégration des techniques de production, via le process Refence Factory.H2, et de l’optimisation du stack, ce sont les allemands qui fournissent la technologie de propulsion. Ainsi, c’est l’entreprise WätaS Wärmetauscher Sachsen qui développe la pile à combustible.

Pour leur part, les tchèques travaillent sur le développement global de la moto, et en particulier l’intégration des composants. Ils s’appuient notamment sur l’expertise de l’Université Technique de Prague, ČVUT, qui a déjà l’expertise du développement de motos avec des propulsions alternatives.

La démarche Hydrocycle se situe dans le cadre des coopérations entre le land de Saxe et la république Tchèque, sous l’auspice d’INTERREG qui bénéficie du soutien européen.

Ce concept de moto à hydrogène est aligné avec les objectifs de l’Europe, qui met en avant l’hydrogène pour décarboner le transport. Il entend aussi se conformer aux règles en vigueur en matière de certification. L’institut Fraunhofer souligne que c’est un défi d’intégrer un système complet de pile à combustible et un réservoir, en raison de l’espace plus contraint que dans une voiture.

Rappelons que d’autres acteurs ont déjà travaillé sur la moto à hydrogène. On peut citer le MIT, mais également Texys (avec le projet H2K de moto de course). On prête également à Honda de telles intentions.

Vous utilisez LinkedIn et vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Alors notre newsletter LinkedIn hebdomadaire devrait vous intéresser. Vous pouvez vous y abonner ici

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

Osez l'hydrogène