A Munich, BMW met en avant l’hydrogène

BMW hydrogène Munich

À l’IAA Mobility de Munich, BMW affiche son soutien à l’hydrogène. L’IX5 à pile à combustible est visible sur le salon, ainsi qu’au BMW Welt qui est l’écrin de la marque.

Si l’édition 2023 de ce salon est clairement marquée par la voiture électrique à batterie, l’hydrogène n’est pas oublié pour autant. La marque bavaroise, qui est ici dans son jardin (le salon se déroule au Messestadt West et en centre-ville), a voulu marquer le coup avec son SUV à hydrogène. Lundi 4 septembre, lors de la journée presse, on pouvait en effet voir l’IX5 à pile à combustible juste à côté du concept Neue Klasse. Un choix très symbolique. Et le responsable du projet, Jurgen Guldner, était là pour expliquer aux médias la vision de BMW sur l’hydrogène. La chaîne de traction était exposée juste à côté du véhicule.

En ce jour d’ouverture au public, l’iX5 Hydrogen est toujours là. Elle sera sûrement présentée au chancelier allemand, Olaf Scholz, qui était de passage aujourd’hui sur le salon.

En parallèle, il est possible aussi pour le public de voir ce véhicule au BMW Welt, le show-room futuriste qui a été construit en face du siège de la marque en 2007. À l’entrée, on peut voir le véhicule, ainsi que sur une mezzanine où il est exposé à côté du concept H2R (Hydrogen Racing, la voiture de course qui a roulé cet été au festival de Goodwood).

Si d’aucuns en doutaient, le futur de BMW sera électrique, mais aussi hydrogène.

Vous voulez en savoir plus sur BMW et les dernières actualités de l’hydrogène au salon de Munich ? Alors nos 2 derniers articles sur ces sujets devraient vous intéresser. Vous pouvez lire sur BMW ici et sur l’IAA Mobility de Munich .

Vous utilisez LinkedIn et vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Alors notre newsletter LinkedIn hebdomadaire devrait vous intéresser. Vous pouvez vous y abonner ici

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

carte interactive monde