Le SUV de Namx adoubé par le roi du Maroc

Le SUV de Namx adoubé par le roi du Maroc

Mohammed VI, roi du Maroc, a remis l’ordre du mérite intellectuel à Faouzi Annajah, le fondateur de NamX, la jeune marque de voitures à hydrogène. Son prototype de SUV va dans le sens du « made in Morocco ».

Ainsi, lors d’une cérémonie au palais Présidentiel à Rabat, ce lundi, l’entrepreneur franco-marocain a reçu une haute distinction. Il s’agit plus précisément du Wissam Royal Al Kafaa Al Fikria, l’ordre du mérite intellectuel. Faouzi Annajah est venu présenter au roi son HUV (Hydrogen Utility Vehicle). Ce prototype de la société NamX a été conçu en collaboration avec le bureau de design et carrossier italien de référence Pininfarina. Le design intérieur du véhicule a été réalisé au passage par des talents marocains.

Mais surtout, la particularité vient du fait que le HUV sera alimenté en hydrogène par un réservoir central que viendront compléter six capsules amovibles. Cette solution permet de garantir une autonomie importante et de faciliter la recharge hydrogène en quelques minutes.

Ce projet est raccord avec les ambitions du royaume en matière de développement durable et de promotion des énergies renouvelables, particulièrement la filière émergente de l’hydrogène vert. On peut donc dire que le SUV de Namx a été adoubé par le roi du Maroc.

Le même jour, Mohammed VI s’est vu présenter la voiture de “Neo Motors”, une société détenue par des capitaux marocains. Elle va produire près de Kanitra des modèles avec 90 % d’intégration locale destinés au marché local et à l’export.

Le Maroc a pour ambition d’intégrer le top 10 mondial dans la production automobile avec deux millions de véhicules par an.

Notre dernier article sur Namx est ici.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

BFC H2 VERT