pem-electrolyser.jpg__600x0_q85_subsampling-2_upscale

La co-entreprise, née en 2014 de l’alliance de trois partenaires, l’Ademe, Areva, et Smart Energies, vient d’inaugurer une usine de fabrication d’électrolyseurs PEM aux Ulis (91). Elle entend se positionner comme un acteur mondial dans le domaine du stockage de l’électricité d’origine renouvelable, via un hydrogène vert obtenu par électrolyse

L’usine représente un investissement de 2,5 millions d’euros pour Areva H2Gen, qui emploie une vingtaine de personnes. L’entreprise, dont le carnet de commandes s’élevait à 10 millions d’euros en juin, a réalisé un chiffre d’affaires de 1 million d’euros en 2015 et entend quintupler ce montant cette année. Les électrolyseurs d’Areva H2Gen utilisent une technologie (celle de l’électrolyse PEM, ou électrolyse par membrane échangeuse de protons) permettant la production d’hydrogène à partir d’eau et d’électricité issue du surplus de production des énergies renouvelables.

Leur capacité, actuellement de 100 kilowatts (kW) à 1 mégawatt (MW), pourrait atteindre plusieurs dizaines de MW à l’avenir, selon l’entreprise.