C’est un accord symbolique qu’annonce Aaquius, une société franco-suisse qui propose de l’hydrogène sous la forme d’une cartouche rechargeable d’une durée de vie de dix ans. Une lettre d’intention a en effet été signée avec une région du Maroc, pays qui accueillait l’année dernière la COP22 sur le climat. Plus précisément, cet accord a été signé avec la région de Marrakech Safi, la ville, l’Université de Cadi Ayad et l’IRESEN (Institut de Recherche en Energie Solaire et Energies Nouvelles).

La cérémonie officielle de signature est prévu ce 3 octobre, en présence de représentants du Consulat de France et de l’ambassade de Suisse.

Avec ces partenaires, Aaquius va étudier la possibilité de déployer sa solution, afin d’alimenter en hydrogène des véhicules à 2, 3 ou 4 roues. La société se donne un objectif de 50 000 véhicules, dont 20 000 motos à l’horizon 2021.

Concrètement, la production d’hydrogène à partir d’énergies renouvelables s’effectuera dans la région de Marrakech et garantira ainsi un hydrogène zéro carbone. La production des cartouches Stor-H et leur remplissage, mais aussi l’infrastructure de distribution et à terme l’assemblage de véhicules s’effectueront aussi au Maroc.