Invitée à s’exprimer dans le cadre d’une table ronde (réalités au quotidien avec un focus sur la mobilité) des journées hydrogène dans les territoires de Marseille, cette communauté de communes du sud de la Touraine a évoqué ses projets. Il y a d’une part des vélos (une quinzaine répartis entre Azay-Le-Rideau et Bréhémont pour du tourisme vert) et des utilitaires à hydrogène (acquis par 8 communes sur 22 et dont la livraison interviendra avant le 15 août).

Le Président de TVI, Alain Esnault, a expliqué qu’il jouait aussi le rôle d’un VRP. Il va au devant des entreprises et les sensibilise à la question de la transition énergétique. La démarche est payante, puisqu’il a annoncé avoir reçu 20 lettres d’intention pour des Kangoo H2. Au cours de la table ronde, cet élu convaincu a estimé qu’il fallait jouer à la fois sur l’offre et la demande. C’est la raison pour laquelle il va essayer de bien dimensionner la future station à hydrogène qui sera installée sur le parc d’activités Isoparc à Sorigny et qui adressera des besoins autres que ceux de la communauté de communes (qui a sa propre station).

Précisons par ailleurs que Touraine Vallée de l’Indre a été déléguée par la métropole de Tours pour déployer des solutions à base d’hydrogène sur le territoire. Et ce ne sont pas les sujets qui manquent, entre des bus et des camions. M. Esnault a notamment évoqué Lidl, une entreprise de la grande distribution qui souhaite utiliser sur le parc Isoparc des camions à hydrogène. Ce dernier serait produit localement par la méthanisation de déchets (produits périmés).

Agé de 68 ans, Alain Esnault a une énergie assez étonnante et fait en sorte de fédérer les différentes collectivités. Un vrai VRP de l’hydrogène qui est d’ailleurs très apprécié à l’AFHYPAC (il fait partie du club des élus). Son rôle ne s’arrête pas là, car il essaie aussi de faire preuve de pédagogie en rassurant sur le risque lié à ce type d’énergie. Un point très important et qui a d’ailleurs été souligné à plusieurs reprises lors de la table ronde.