Commercialisée en 2014 au Japon, la Toyota Mirai a été le premier modèle de série au monde spécifiquement conçu autour d’une chaîne de traction à hydrogène. A ce jour, elle s’est vendue à 10 000 exemplaires à travers le monde. Le salon de Tokyo, qui ouvre au public du 24 octobre au 4 novembre, sera l’occasion de découvrir la seconde génération de ce véhicule. Le design est un peu plus élégant, moins tranché que la précédente version.

Toyota annonce surtout une augmentation de 30 % de l’autonomie, grâce à une optimisation de la pile à combustible et grâce à de plus grands réservoirs d’hydrogène. Pour rappel, le rayon d’action est aujourd’hui de 500 km.

La marque japonaise annonce également plus de réactivité quand le conducteur sollicite la pédale d’accélérateur. Par ailleurs, la Mirai bénéficie de la dernière plateforme modulaire de Toyota, qui optimise le comportement routier, avec un centre de gravité bas et plus d’agilité. Le conducteur bénéficiera par ailleurs d’un écran de 12,3 pouces.

La nouvelle Mirai sera d’abord commercialisée en 2020 au Japon, puis aux Etats-Unis et en Europe.