Président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez a profité d’une visite au CEA à Grenoble, le 11 octobre dernier, pour découvrir l’atelier pilote hydrogène. Cet atelier lui a été présenté par Florence Lambert, directrice du CEA-Liten (premier institut européen entièrement dédié à la transition énergétique). Cofinancé par la Région et le CEA (pour un budget global de 25M€) et dédié à la fabrication et au test de stacks d’électrolyse à haute température, le site prépare production à grande échelle d’hydrogène décarboné.

« On est au meilleur niveau mondial d’un point de vue performance et potentiel vis-à-vis du coût de l’hydrogène que l’on va pouvoir produire, précise Julie Mougin, chef du laboratoire des technologies hydrogène au CEA, citée par le média indépendant Place Grenet. « Le tout, grâce à de l’innovation et des idées particulières qui permettent de meilleures performances. La course est mondiale, de nombreuses équipes travaillent sur le sujet ».

De son côté, Laurent Wauquiez a déclaré : « J’ai aussi besoin de l’hydrogène au CEA. C’est la technologie de demain, celle qui nous permettra de rouler avec des voitures propres. Demain, il faut retrouver de l’air pur dans les vallées et, si on y arrive, ce sera grâce au Centre ».

Cofely, filiale du groupe Engie (anciennement GDF Suez), est à l’origine de l’installation. Ce dispositif est couplé à une station de stockage sous forme gazeuse, mais également solide, développée par la société McPhy. La première unité française de production industrielle d’hydrogène renouvelable a été inaugurée le 25 juin dernier au CEA de Grenoble.