On savait déjà que BMW préparait pour le début de la prochaine décennie des petites séries de véhicules à hydrogène, avant un déploiement plus massif en 2025. Dans une interview à Automotive News Europe, le patron de la R&D, Klaus Froehlich, se montre plus précis. Il indique ainsi que ce sont les X6 et X7 – les plus gros SUV de la gamme – qui étrenneront la pile à combustible dans la gamme, alors que c’est un X5 à hydrogène qui avait été présenté lors du dernier salon de Francfort, à l’automne 2019.

On apprend aussi dans l’interview que le coût de la chaîne de traction est 10 fois supérieur à celui d’un véhicule électrique à batterie. Toutefois, les coûts devraient s’équilibrer vers 2025. A cette date, BMW pourra utiliser une pile de troisième génération et modulable, issue du partenariat avec Toyota. La marque allemande table sur des volumes bien plus ambitieux, en évoquant des centaines de milliers de véhicules.

Considérant que l’hydrogène est une solution adaptée pour les gros véhicules, en particulier les camions, BMW considère que 200 stations seraient suffisantes en Europe pour le transport routier. Selon Klaus Froehlich, une seule station peut faire le plein de 100 véhicules.