Selon l’Usine Nouvelle, Symbio regarde vers l’Asie. L’entreprise française, dont Michelin et Faurecia sont co-actionnaires, est présente au salon Fuel-Cell Expo qui se tient à Tokyo à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 28 février. Elle va y présenter ses StackPack S (5-40 kW) et M (40-60 kW).

Cette partie du monde est stratégique, car beaucoup de pays asiatiques misent sur cette technologie, à l’image notamment de la Chine. D’ici à 2030, le pays affiche l’ambition de mettre à la route un million de véhicules à l’hydrogène. « Nous visons prioritairement la Chine, mais également d’autres marchés clés tel que le Japon et la Corée du Sud », déclare à L’Usine Nouvelle le président exécutif de Symbio, Fabio Ferrari.

Celui-ci espère « signer les premiers contrats cette année » en Asie, pour une mise sur le marché des véhicules dans deux à trois ans. La technologie de pile à combustible de Symbio pourrait gagner plus de visibilité, grâce à la forte présence de Faurecia sur le marché asiatique, et sa proximité avec les constructeurs locaux.