Nikola et Iveco veulent construire un réseau de stations H2 en Allemagne

On a peut-être enterré un peu vite la start-up américaine… Nikola et le constructeur Iveco ont signé un partenariat avec le distributeur de gaz OGE (Open Grid Europe) pour développer en Allemagne un réseau de stations à hydrogène au service des poids lourds. Ces sociétés ont signé une lettre d’intention en vue d’une collaboration, « visant à mettre en place une structure commerciale pour le transport de l’hydrogène via un réseau de pipelines, depuis les sites de production jusqu’aux stations de ravitaillement en hydrogène ».

Nikola, qui conçoit des camions électriques et à hydrogène, pilotera l’installation de points de ravitaillement. OGE, qui contrôle 12 000 km de pipelines en Allemagne, s’engage de son côté « à mettre en place une infrastructure de pipelines pour le transport de l’hydrogène entre les sites de production et les points clés de distribution », a déclaré Thomas Hüwener, directeur technique de la compagnie.

Le groupe CNH Industrial, qui a dans son portefeuille la marque Iveco, reste donc fidèle à Nikola. « L’écosystème du transport va changer avec l’introduction de camions à hydrogène et à batterie, déclare Gerrit Marx, Président de l’entité véhicules commerciaux et spéciaux. « Notre collaboration est un grand pas pour faire de ceci une réalité en Europe », ajoute-t-il. « Nous sommes convaincus que cette collaboration va donner naissance à une solution de ravitaillement en carburant à long terme, extrêmement intéressante qui, selon nous, fera progresser l’industrie et permettra l’adoption des technologies FCEV (véhicules électriques à pile à combustible) à l’échelle mondiale» » répond en écho Pablo Koziner, président des activités commerciales de Nikola.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting