La pile d’Hopium sur des bateaux et des avions ?

pile à combustible Hopium

Hopium va exposer sa pile à combustible dans un salon à Dubai, du 16 au 20 octobre. Un événement qui permettra peut-être de trouver des débouchés et d’assurer la continuité de l’activité.

Comme cela avait été annoncé dans son dernier communiqué, Hopium va donc exposer au Gitex. Il s’agit du « plus grand salon dédié aux nouvelles technologies », qui se tient à Dubaï. Sur le port et dans le centre, deux méga-sites accueillent pas moins de 41 halls d’exposition. Le site de l’événement annonce 6 000 exposants pour le Gitex Global, sachant qu’un autre événement se tient au même moment, l’Expand North Star avec 1 800 start-ups et surtout 900 investisseurs qui brassent 1 billion de dollars (environ 942 milliards d’euros).

La mobilité durable est l’un des piliers de ce show du Moyen-Orient, aux côtés de l’IA et de la cybersécurité. C’est un sujet qui intéresse donc potentiellement les investisseurs et les institutions gouvernementales.

Dans un post sur LinkedIn, le Président d’Hopium, Sylvain Laurent, a publié un « save the date ». Dans cette annonce, la société a intégré un visuel d’avion avec la mention « hydrogène : l’avenir de l’aéronautique durable ». Quand on déroule le carrousel d’images de ce post, il est écrit que « le Gitex sera l’occasion d’illustrer l’intégration de la technologie Hopium dans les différentes applications de la mobilité ». Et il est clairement fait référence à une application maritime. La pile à combustible, qui fait la fierté d’Hopium, est mise en avant.

Plus étonnant, le dernier visuel fait apparaître la silhouette de la Machina, la berline de sport imaginée par Olivier Lombard (qui reste le premier actionnaire). Hopium va exposer dans le Hall Climate Tech et se présente comme « un acteur de premier plan de la Clean Tech ».

Pour en savoir plus sur la pile à combustible de Hopium.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

Advert here 2