La pile d’Hopium adoptée par un constructeur français ?

pile d'Hopium constructeur français

Si l’on en croit La Tribune, qui publie un article de sa correspondante en Normandie, la technologie de la jeune marque française pourrait intéresser un constructeur français.

Traversant une séquence médiatique difficile, Hopium a bénéficié du soutien de la région Normandie qui lui a accordé un prêt à taux nul de 2 millions d’euros. La région souhaite la poursuite du projet industriel qui doit se traduire par 1 500 emplois près de Vernon. Dans un article, la correspondante locale apporte des éléments de contexte. Ainsi, ce prêt serait un « bridge de trésorerie bancaire », le temps que la société puisse activer une ligne de crédit de 50 M€ et assurée par LDA Capital (comme nous l’avions écrit dans un de nos articles).

Mais surtout, l’exécutif régional – qui a investi dans plusieurs projets liés à l’hydrogène – « a manifestement été rassuré par le nouveau modèle d’affaires de la jeune société dont la gouvernance a été remaniée récemment ». Et il assure que le savoir-faire en matière de pile « a été estimé à plusieurs centaines de millions d’euros par des experts ». La collectivité régionale estime donc « prendre peu de risques » en volant au secours d’Hopium dont l’usine devrait voir le jour en 2025 en bordure de l’autoroute A13.

Selon les informations recueillies par La Tribune, « la jeune société serait à la veille de signer un accord avec un grand constructeur automobile français en vue d’embarquer sa PAC dans des véhicules utilitaires légers ». Toujours selon le journal, « une source bien informée croit également savoir que le dossier est l’objet d’une attention bienveillante dans les bureaux de Bercy où Bruno Le Maire devrait avoir à cœur de le défendre ».

Vous voulez en savoir plus sur Hopium ? Alors nos 2 derniers articles sur le groupe devraient vous intéresser. Vous pouvez les lire ici et .

PS: Vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Vous pouvez vous inscrire à nos newsletters.
1) « Vos actualités hydrogène en direct » (pour recevoir tous nos articles dès leur publication).
2) « Votre newsletter hebdo » (envoyée tous les lundi en fin de matinée). 

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

carte interactive monde