Plug Power ouvre un siège européen en Allemagne

Plug Power Allemagne

Le fabricant de piles et d’électrolyseurs, Plug Power, annonce l’installation d’un siège européen dans la région de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, en Allemagne. L’annonce a été faite lors d’une réunion entre Andy Marsh, PDG de Plug Power, et Andreas Pinkwart, ministre de l’Économie du Land, à Washington.

Le site de 6 500 mètres carrés abritera un centre d’innovation avec des laboratoires d’ingénierie, un centre de surveillance, de diagnostic et de support technique, un générateur d’hydrogène vert avec une infrastructure d’électrolyseur sur site, un centre d’expédition, d’expérimentation et de logistique, et un espace de formation.

Plug Power est présent en Europe depuis plus de 10 ans. Il a constitué une joint-venture avec le Groupe Renault baptisée HYVIA. L’entreprise a aussi installé plusieurs électrolyseurs de technologie PEM en Allemagne, en France, aux Pays-Bas et au Portugal. L’ouverture d’un siège européen s’inscrit dans la stratégie globale de Plug Power visant à développer rapidement ses effectifs face à l’augmentation de la demande de solutions énergétiques propres. Plug Power prévoit de produire plus de 500 tonnes d’hydrogène vert par jour d’ici 2025.

Vous voulez en savoir plus sur Plug Power ? Notre dernier article sur le sujet devrait vous intéresser. Vous pouvez le lire ici.

PS: Vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Vous pouvez vous inscrire à nos newsletters.
1) « Vos actualités hydrogène en direct » (pour recevoir tous nos articles dès leur publication).
2) « Votre newsletter hebdo » (envoyée tous les lundis en fin de matinée). 

Vous utilisez LinkedIn et vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Alors notre newsletter hebdomadaire devrait vous intéresser. Vous pouvez vous y abonner ici

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

carte interactive monde