Quand Total déclare sa flamme pour l’hydrogène

L’Usine Nouvelle rapporte que le PDG de la compagnie pétrolière, Patrick Pouyanné, s’est montré le plus enthousiaste sur le potentiel de l’hydrogène lors du colloque de l’Union française de l’électricité (UFE), qui a eu lieu le 3 décembre à Paris. Sa sortie a surpris. Mais, est-ce vraiment si étonnant ?

Il faut d’abord rappeler une évidence : Total est l’un des 60 membres du Conseil de l’Hydrogène. La major française est aussi membre du Clean Energy Partnership en Allemagne (tout comme Shell). Plus récemment, elle est devenue partenaire de MissionH24 aux côtés de l’ACO et de GreenGT. Total était aussi présent et avait un stand aux journées de l’AFHYPAC en juillet dernier à Marseille.

Le magazine rappelle qu’en mai dernier, le même Patrick Pouyanné évoquait « un accord de partenariat avec Engie pour mener des opérations conjointes, comme investir dans des stations ou dans la production d’hydrogène renouvelable à grande échelle à la raffinerie de La Mède, (Bouches-du-Rhône) ». L’Usine Nouvelle précise aussi que Total dispose d’un fonds de capital-risque consacré à la neutralité carbone et qui lui permet de miser sur des sociétés innovantes.

Toutefois, le PDG relevait à l’époque « qu’il faut regarder la réalité en face : les constructeurs automobiles font le choix du véhicule électrique, pas du véhicule à hydrogène ».

Au colloque de l’Union française de l’électricité (UFE), son discours a donc évolué. Patrick Pouyanné s’est même montré le plus optimiste des intervenants abordant le sujet.  Le PDG de Total estime cependant que l’hydrogène est surtout adapté pour la mobilité lourde. « On va déjà se payer l’infrastructure des bornes de recharge, on ne va pas se payer une double infrastructure (pour l’hydrogène). Par contre, quand on réfléchit sur les poids lourds, la filière hydrogène mérite d’être regardée de plus près ». Total a même commencé à investir. « On est actionnaire de la plus grosse société de mobilité gaz-hydrogène aux États-Unis », a rappelé Patrick Pouyanné.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting