De l’hydrogène dans une raffinerie de TotalEnergies

Dans le cadre d’un accord, Air Liquide va produire de l’hydrogène renouvelable et bas carbone pour TotalEnergies dans une ancienne raffinerie de la région parisienne.

Le site de Grandpuits, en Seine-et-Marne, est en phase de reconversion en bioraffinerie. Et il va donc produire de l’hydrogène. Dans le cadre d’un contrat de long terme, engageant TotalEnergies à acheter l’hydrogène produit pour les besoins de la plateforme, Air Liquide va investir plus de 130 millions d’euros pour construire et exploiter une nouvelle unité de production. Cette unité utilisera en partie des biogaz issus de la bioraffinerie et sera équipée dès le départ de la technologie de captage de CO2 Cryocap d’Air Liquide. Cela permettra d’éviter l’émission de 150 000 tonnes de CO2 par an par rapport aux procédés existants.

La capacité de production sera de 20 000 tonnes par an.

L’hydrogène renouvelable et bas carbone ainsi produit sera principalement utilisé par la bioraffinerie pour la production carburant durable pour l’aviation. Cet hydrogène pourra également servir les besoins de la mobilité durable en Ile-de-France.

Partagez si vous avez aimé

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaire

H2Today / Seiya Consulting