Scenic Vision : une Renault hybride et à hydrogène

Dans le cadre de l’événement ChangeNow à Paris, la marque au losange a révélé un concept car qui illustre une mobilité à la fois plus durable, sûre et inclusive. La Scenic Vision introduit au passage une chaîne de propulsion hybride, électrique et hydrogène.

Quand Renault a fait pour la première fois du teasing pour ce concept, il a utilisé le terme de « motorisation hydrogène ». Mais, cela n’a rien à voir avec le moteur à combustion. En fait, la Scenic Vision utilise la technologie H2-Tech (sur la base d’une pile à combustible, dont la puissance est de 16 kW), utilisée comme « range extender », ce qui permet d’embarquer une batterie deux fois plus légère. Les briques viennent de chez Hyvia (joint-venture de Renault avec Plug Power) qui applique déjà l’hydrogène pour des utilitaires légers.

Si le style préfigure un futur véhicule de série en 2024, le choix de la motorisation hybride-hydrogène nous renvoie à 2030 et au-delà. A cet horizon, lorsque le réseau de stations d’hydrogène sera suffisamment dense, il sera possible de parcourir jusqu’à 800 km – ou, par exemple, 750 km de Paris à Marseille – sans avoir à s’arrêter pour recharger la batterie. Seul un arrêt de 5 minutes suffira à remplir le réservoir d’hydrogène, précise Renault.

Sinon, ce véhicule joue la carte de l’économie circulaire, intégrant plus de 70 % de matières recyclées, dont plusieurs boucles fermées, et recyclable à 95 %. Ce véhicule, qui affiche zéro émission en production et à l’échappement, diminue de 75 % son empreinte carbone si on le comparé à une voiture électrique conventionnelle. On peut aussi signaler la présence de technologiques embarquées permettant de réduire le nombre d’accidents jusqu’à – 70 %. Et sa signature sonore a été élaborée avec Jean-Michel Jarre !

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting