Le roi des Pays-Bas VRP de l’hydrogène

Roi Pays-Bas hydrogène
Roi des Pays-Bas et hydrogène

Il n’y a pas que les chefs d’Etat… Le site Histoires Royales rapporte que le roi Willem-Alexander des Pays-Bas s’est rendu en Allemagne pour parler d’hydrogène.

Comme le rapporte ce site spécialisé, le souverain a répondu à l’invitation du Premier ministre du Land de Rhénanie du Nord-Westphalie, Hendrik Wüst, qui souhaitait lui faire découvrir les activités liées à l’hydrogène dans son État. Le roi Willem-Alexander s’est rendu sur place ce 14 novembre avec le secrétaire d’État aux Industries d’extraction, Hans Vijlbrief. La visite était d’ailleurs annoncée à l’agenda du palais royal.

Le land souhaite développer une région industrielle neutre en carbone en utilisant l’hydrogène. Cela offre des opportunités stratégiques aux Pays-Bas en tant que plaque tournante des importations et pays de transit vers l’Allemagne.

Lors de sa visite, le roi Willem-Alexander a visité le parc chimique Marl. Il s’est rendu surtout à Duisbourg, où il a visité le centre de recherche ZBT, avant de monter dans une voiture à hydrogène et de se rendre au port. Là, il a officiellement mis en service le MS Antonie, un navire néerlandais hybride, qui fonctionne en partie à l’hydrogène.

Comme le rapporte Gasunie, la visite du roi a permis de connecter les écosystèmes de l’Allemagne et des Pays-Bas. D’ailleurs, une quarantaine d’entreprises ont participé à une mission économique en marge de la visite d’Etat. Des accords ont été signés entre le néerlandais Gasunie et les allemands Open Grid Europe et Thyssengas. Par ailleurs, un consortium composé de bp, Uniper, E.ON/Essent, Onyx Power, Equinor et ENGIE a signé un engagement pour le transport d’hydrogène entre les Pays-Bas et l’Allemagne (en direction des industriels). Un autre accord a aussi été conclu entre ACE Terminal et EnBW pour que l’hydrogène du port de Rotterdam puisse être livré à des clients allemands.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

Osez l'hydrogène