Le retour chez Suzuki du scooter à hydrogène

scooter à hydrogène

Au salon de Tokyo, qui aura lieu du 26 octobre au 5 novembre, le constructeur japonais va présenter un scooter avec un moteur à hydrogène. Il avait déjà planché sur un modèle de ce type, mais avec une pile à combustible.

Dans le cadre du Japan Mobility Show, et au milieu de plusieurs concepts faisant appel à la mobilité électrique, Suzuki exposera donc un prototype du Burgman avec un moteur à hydrogène. La marque précise mener des travaux de recherche et de développement sur les moteurs à hydrogène dans le cadre de ses multiples initiatives visant à atteindre la neutralité carbone. Elle a rejoint d’ailleurs une coalition de constructeurs japonais qui souhaitent explorer les carburants de synthèse et le moteur à hydrogène, en alternative à l’électrification.

Suzuki est assez laconique sur les détails. On sait juste que le scooter – un Burgman 400 ABS – est équipé d’un réservoir stockant l’hydrogène à 700 bars. Rien sur le moteur. Sur place, les visiteurs pourront également découvrir un panneau d’information et une vidéo présentant les initiatives de Suzuki dans le domaine des moteurs à hydrogène.

Il y a plus de 10 ans, Suzuki avait développé un Burgman à pile à combustible. Il a même été testé à Londres en 2017.

PS: Vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Vous pouvez vous inscrire à nos newsletters.
1) « Vos actualités hydrogène en direct » (pour recevoir tous nos articles dès leur publication).
2) « Votre newsletter hebdo » (envoyée tous les lundis en fin de matinée). 

Vous utilisez LinkedIn et vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Alors notre newsletter LinkedIn hebdomadaire devrait vous intéresser. Vous pouvez vous y abonner ici

Partagez si vous avez aimé

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

Seiya recrute