Stellantis teste les e-fuels

Stellantis annonce réaliser des tests avec des carburants synthèse (e-fuels) sur 28 familles de moteurs.
Stellantis teste les e-fuels

Stellantis annonce réaliser des tests avec des carburants synthèse (e-fuels) sur 28 familles de moteurs. Cette action s’inscrit en complément de son engagement dans l’électrique.

Contrairement à une idée reçue, les e-fuels ne sont pas seulement pour Porsche et Ferrari. Après Toyota, récemment, c’est au tour de Stellantis de considérer les e-Fuels, réalisés à partir de CO2 et d’hydrogène d’énergies renouvelables. Selon le groupe, issu de la fusion entre PSA et Fiat-Chrysler, « l’adoption à grande échelle des carburants eFuels offrirait aux possesseurs de véhicules thermiques une possibilité simple et abordable de décarbonation sans avoir à remplacer leur véhicule, ni à moderniser le système de carburant du moteur ou à attendre l’installation d’un nouveau réseau d’infrastructure ».

« Tout en restant déterminés à poursuivre notre stratégie en matière d’électrification, nous devons en parallèle trouver des solutions intelligentes pour réduire les émissions de CO2 des 1,3 milliard de véhicules thermiques existants », déclare pour sa part Carlos Tavares, CEO de Stellantis. Et de souligner : « Cette action s’inscrit dans la continuité de notre engagement d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2038 ».

Stellantis teste et valide la compatibilité de 28 familles de moteurs essence et Diesel fabriqués depuis 2014. Ce protocole de validation rigoureux comprend entre autres des tests sur les émissions à l’échappement, la capacité de démarrage, la puissance moteur, la fiabilité, la dilution de l’huile, la durabilité du réservoir, des durites et des filtres à carburant. L’utilisation de carburant eFuel dans les 28 millions de véhicules de la flotte Stellantis pourrait potentiellement réduire de 400 millions de tonnes les émissions de CO2 en Europe entre 2025 et 2050.

Si vous voulez en savoir plus sur Stellantis vous pouvez consulter nos 2 derniers articles sur le groupe ici et ici.

Vous voulez en savoir plus sur Stellantis ? Alors nos derniers articles sur le groupe devraient vous intéresser. Vous pouvez accéder à tous nos articles écrits sur Stellantis ici.

Vous utilisez LinkedIn et vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Alors notre newsletter LinkedIn hebdomadaire devrait vous intéresser. Vous pouvez vous y abonner ici

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

Osez l'hydrogène