Une offre combinée H2 chez Stellantis et Engie

Tout comme chez Hyvia, le groupe propose une offre combinée de véhicules avec une station à hydrogène pour les parcs d’entreprises. Mais, avec un modèle économique différent.

L’information est passée un peu inaperçue. Au coeur de l’été, le 28 juillet, le Directeur Général de Stellantis, Carlos Tavares, a fait une annonce lors de la présentation des résultats financiers du second semestre. Il a en effet révélé que le groupe avait conclu un partenariat avec Engie, afin de pouvoir proposer des stations de recharge en hydrogène en plus des véhicules. Pour le dirigeant, « c’est un moyen de montrer aux entreprises que l’on peut faire rouler une flotte de véhicules à hydrogène et les alimenter chaque jour avec une seule station ».

Concrètement, l’approche se fait en binôme. Quand Stellantis a une commande, Engie est mis en avant pour présenter son offre. Le groupe énergétique prend à sa charge le coût d’installation de la station, ainsi que l’approvisionnement en hydrogène. Engie se rémunère en facturant plus cher le prix au kg. Ce modèle permet aux entreprises de ne pas supporter le coût d’une station et d’amorcer la pompe, avec un surcoût qui va s’amenuiser au fur et à mesure que la flotte et la station vont gagner en volume. Au final, tout le monde est gagnant.

Stellantis va prochainement communiquer sur ce type d’offre, visant à rassurer les clients et leur garantir une mobilité décarbonée.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting