Symbio présente son offre pour les camions au salon de Shanghai

Symbio camions

Après les utilitaires, les camions. Symbio vient de dévoiler son système multi-stacks : une solution compacte et performante adaptée à tous les formats de camions dont les véhicules 44 tonnes. Elle est par ailleurs associée à un ensemble de services, afin de répondre aux spécificités du marché du transport de marchandises.

Le système se décline en plusieurs versions : 150 kW, 225 kW (3x75kW) ou 300 kW (2x 150 kW). Selon la coentreprise de Faurecia et Michelin, « il offre le meilleur compromis possible entre performance et durabilité » grâce à l’optimisation de son fonctionnement : de faibles pressions et pertes, une recirculation d’hydrogène contrôlée et à des températures de fonctionnement compatibles avec les exigences de refroidissement des poids-lourds. Autre avantage : sa compacité, obtenue grâce à un design spécifique des plaques bipolaires et l’optimisation des circuits de fluides, rend ce système « particulièrement attractif » dans le transport routier.

Vous voulez en savoir plus sur Symbio ? Notre dernier article sur le sujet devrait vous intéresser. Vous pouvez le lire ici.

PS: Vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Vous pouvez vous inscrire à nos newsletters.

1) « Vos actualités hydrogène en direct » (pour recevoir tous nos articles dès leur publication).
2) « Votre newsletter hebdo » (envoyée tous les lundi en fin de matinée). 

Vous utilisez LinkedIn et vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Alors notre newsletter hebdomadaire devrait vous intéresser. Vous pouvez vous y abonner ici

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

carte interactive monde