Symbio retient Elogen pour sa gigafactory de St-Fons

La co-entreprise de Faurecia et Michelin a choisi Elogen pour la fourniture d’un électrolyseur PEM d’une capacité initiale de 2,5 MW, destiné à la nouvelle usine de piles à combustible.

L’électrolyseur d’Elogen produira une partie des volumes d’hydrogène dont Symbio aura besoin, notamment pour tester et activer ses systèmes de pile à combustible en fin de processus de fabrication. Il sera conçu de façon modulaire, assurant la production d’une tonne par jour d’hydrogène bas carbone. « Avec cet électrolyseur in situ sur notre gigafactory de Saint-Fons, Symbio pourra recycler l’eau et l’électricité résultant de sa propre production en fabriquant une partie de ses besoins en hydrogène vert », déclare Philippe Rosier, le PDG.

L’électrolyseur sera livré par Elogen sur le site de Saint-Fons, près de Lyon, au cœur de la Vallée de la Chimie au cours du quatrième trimestre 2023. Son installation interviendra en phase avec le lancement de la production. « Ce nouveau contrat représente une étape importante pour Elogen puisqu’il met en lumière notre capacité à déployer notre technologie sur des puissances de plusieurs mégawatts au service de grands projets industriels », se félicite Jean-Baptiste Choimet, le DG d’Elogen.

Symbio vise l’efficience et la neutralité carbone dans sa nouvelle usine, qui constituera l’un des plus grands sites de production de systèmes de piles à combustible hydrogène en Europe avec une capacité de production totale à terme de 50 000 systèmes par an. Rappelons que ce vaisseau amiral, baptisé SymphonHy, abritera par ailleurs le siège social du Groupe, le centre de R&D, la Symbio Hydrogen Academy ainsi qu’un incubateur de start-ups autour de l’hydrogène décarboné.

Partagez si vous avez aimé

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaire

H2Today / Seiya Consulting