Total aux journées H2 de Marseille

Surprise…. Le pétrolier est un des exposants des Journées Hydrogène dans les Territoires de Marseille. Total a en effet pris un stand, sur lequel il met en avant son partenariat avec MissionH24 (la voiture de course élaborée par GreenGT pour l’ACO et qui permet de valider l’arrivée aux 24 h du Mans d’une catégorie hydrogène). Il explique aussi à travers une maquette comment fonctionne l’électrolyse pour produire de l’hydrogène vert.

Mais surtout, Total a édité une brochure pratique (« Tout sur le véhicule à hydrogène ») qui explique le fonctionnement de cette source d’énergie. « Si le parc de véhicules à hydrogène est encore modeste, nous innovons dans des projets pilotes pour préparer la mobilité de demain. La voiture à hydrogène présente de sérieux atouts : elle combine les avantages des véhicules électriques en termes d’émissions et ceux des véhicules thermiques classiques en termes d’autonomie et de temps de recharge », peut-on lire en introduction.

On y apprend à la fin que le pétrolier est partenaire en Allemagne du réseau H2 Mobility, qui comprendra 400 stations en 2023. Le groupe est impliqué depuis 2002 dans ce pays dans le domaine de l’hydrogène.

Dans le cadre des conférences, Isabelle Patrier, Présidente de Total Développement, a annoncé que le groupe comptait exploiter 35 stations à hydrogène en Europe d’ici fin 2019. Cette source d’énergie s’ajoute aux bornes de recharge (300 stations de charge rapide, 170 000 points de charge d’ici 2025), du GNV (350 stations en 2022) et aux biocarburants.

Total soutient par ailleurs des start-up françaises dans l’hydrogène, dont par exemple Hysilabs et Sunfire.

Partagez si vous avez aimé

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaire

H2Today / Seiya Consulting