Toyota va équiper des prototypes de trains H2 en Europe

Toyota trains H2

Dans le cadre du projet FCH2Rail (Fuel Cell Hybrid Power Pack for Rail Applications), qui a démarré en début d’année et va se poursuivre jusqu’en 2024, Toyota va fournir les packs de pile à combustible qui seront utilisés par des prototypes de trains H2 en Europe. L’objectif est de développer un train bi-mode, capable de rouler en électrique quand la ligne dispose de caténaires et avec de l’hydrogène quand elle n’est pas électrifiée. C’est le schéma des trains Regiolis d’Alstom qui vont équiper des régions françaises… Sur un plan technique, l’innovation vient du fait que la chaleur dégagée par les piles pourrait être utilisée pour le chauffage du train.

Toyota y voit un moyen de valoriser sa technologie, à travers le Fuel Cell Business Group constitué en Europe qui vise à déployer la pile à combustible sur tous les modes de transport.

Le projet, qui est coordonné depuis l’Allemagne par le DLR (centre de recherche pour l’aéronautique et l’astronautique), réunit également l’Espagne et le Portugal. C’est la compagnie Renfe, qui est l’équivalent de la SNCF, qui fournira le train (élaboré par le constructeur CAF, qui fournira également les batteries). Le train hybride électrique-hydrogène circulera sur des lignes espagnoles et portugaises.

FCH2rail dispose d’un budget de 14 millions d’euros, dont 10 sont fournis par le FCH-JU. Son secrétaire général, Bart Biebuyck, estime que cette solution permet de constituer une alternative au Diesel sur les lignes non électrifiées.

Vous voulez en savoir plus sur Toyota ? Alors nos 2 derniers articles sur le groupe devraient vous intéresser. Vous pouvez les lire ici et là.

Vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène ? Vous pouvez vous inscrire à nos newsletters.
1) « Vos actualités hydrogène en direct » (pour recevoir tous nos articles dès leur publication).
2) « Votre newsletter hebdo » (envoyée tous les lundi en fin de matinée). 

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

2