Toyota veut offrir des voitures à hydrogène au prix de l’hybride…

Mais, ce ne sera pas le cas avant 10 ans. Le constructeur japonais fait le parallèle avec la carrière de la Prius, qui était plus chère au départ et dont le prix a baissé de 75 % en plus de 20 ans. Si on fait ce calcul, on pourrait donc estimer que la Mirai, la berline à hydrogène qui coûte près de 80 000 euros, serait donc proposée à 30 000 euros vers 2030.

Le fait est que Toyota veut produire plus de voitures à hydrogène et baisser le coût des composants, tout en proposant bien sûr des hybrides et en lançant prochainement des modèles électriques à batterie.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting