Cummins partenaire du train H2 d’Alstom

La firme canadienne est associée au déploiement de la première ligne de 14 trains à hydrogène en Allemagne. Les deux partenaires travaillent ensemble depuis 2018.

Spécialisé à la base dans les moteurs, mais actif aussi dans les batteries et l’hydrogène, Cummins développe des piles à combustible. Sa présence aux côtés d’Alstom s’explique par le rachat d’Hydrogenics – qui a été sélectionné en 2015 par Alstom – et qui fait partie depuis 2019 de sa division dédiée aux nouvelles énergies. Les systèmes de piles à combustible à hydrogène utilisés dans les trains sont assemblés au centre de production de Cummins à Herten, en Allemagne.

L’installation a ouvert il y a quelques mois, afin d’accélérer l’intégration des technologies liées à l’hydrogène en Europe et dans le monde.

Si les trains basés en Basse-Saxe représentent une première étape, Cummins fournira 54 systèmes de piles à combustible supplémentaires à Alstom pour une commande de 27 trains Coradia iLint qui seront livrés dans la région métropolitaine de Francfort.

Précisons néanmoins que le groupe français dispose désormais d’une expertise dans la pile, suite à l’acquisition d’Helion Hydrogen Power. Alstom veut compléter son savoir-faire dans l’hydrogène.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting